Lors de leur rencontre nationale, le 10 octobre 2019 à Lille, les Carif-Oref ont vu leur positionnement territorial et leurs actions en matière d’observation, d’analyse et d’information salués par leurs parties prenantes.

 

Bruno Clément Ziza de la DGEFP a déclaré que la « loi du 5 septembre 2018 n’a pas modifié l’idée que le bon échelon pour articuler les politiques de formation, d’emploi et d’orientation c’est l’échelon régional ». Le chef du département de la stratégie et directeur de projet du plan d’investissement dans les compétences (Pic) a également souligné l’importance de disposer dans les territoires d’outils permettant de recenser et de restituer en les vulgarisant des données sur l’emploi, la formation et l’orientation.

Signe de la légitimité de ces acteurs, la DGEFP et le Réseau des Carif-Oref ont signé en septembre dernier une nouvelle convention dotée de moyens financiers supplémentaires, à hauteur de 500 000 € annuels. Cette convention conforte le rôle essentiel du réseau dans “la chaîne de production de l’information sur l’offre de formation” y compris dans le domaine de l’apprentissage. Elle “est une reconnaissance supplémentaire de notre rôle d’ensemblier”, estime Laurent Baudinet, nouveau président du Réseau des Carif-Oref.

En contractualisant avec l’association qui représente les Carif-Oref, l’objectif des services du ministère du Travail est de mieux articuler les actions au niveau national et dans les territoires, ce qui va amener, par exemple, le réseau à travailler à la constitution d’un socle commun de prestations.